Retrouvez La Tchèveneye le 8/9 au Festival de Musique Mécanique de Dison


La Compagnie a plus de 50 ans

Fondée le 12 septembre 1965, la Compagnie de la Tchèveneye Montoise comprenait alors 15 Membres :




dimanche 6 décembre 2015
par  J-C Hamers

La Compagnie aujourd’hui

Le Chapitre actuel se compose comme suit :

Melchior Wathlet, Président d’Honneur

Jacky Wechseler, Grand-Maître
Cédric Lemaire, Grand-Chancelier
Thomas Detaille, Grand-Argentier
Michel Sohngen, Grand-Chambellan
Jacques Jamar, Grand-Echanson
Jacky Olivier, Grand Cretonnier
Jean Lemaire, Grand Sénéchal
Albet Denooz, Chancelier
Benoît Kinet, Cretonnier
Paul Delcour, Membre
Olivier Fransolet, Membre
Yves Wechseler, (Membre)


Articles les plus récents

samedi 1er décembre 2018
par  J-C Hamers

Intronisations 2018

Ce 1er décembre 2018, Richard Orinel, gérant d’Oritex, Alexandre Grosjean, Directeur commercial et communication du Standard de Liège, ainsi que Muriel Targnon, Bourgmestre de Verviers ont été intronisés. Voyez les photos :
//intronisations.tcheveneye.be/# (...)

mardi 10 octobre 2017

La Tchèveneye y était...

Festival de Musique Mécanique - 3 septembre 2017

mercredi 16 novembre 2016
par  J-C Hamers

Intronisations 2016

Comme chaque année, la Cérémonie d’intronisation a eu lieu le premier samedi de décembre, au Cercle Royal Saint-Jean-Baptiste.
Programme :
18h00 : Messe de la Saint-Eloi, à l’intention de nos compagnons disparus 18h45 : Bénédiction des véhicules 19h00 : Ouverture de la 45ème Session de la Compagnier (...)

dimanche 15 mai 2016
par  J-C Hamers

Intronisations à l’occasion des fêtes anniversaires du Jumelage avec Audincourt

Quelques photos des 4 intronisations
//intronisations.tcheveneye.be/# !album-1

lundi 7 décembre 2015

In bon’ tchèveneye

Texte de Pierre Conradt
Po bin magni, rin tèl qu’in bon’ tchèveneye Ces çouci, ces çoula, n’a rin d’meyeu qu’çà Et tot l’magnant dès bon lard qui crahleye Ces çouci çoula, n’a rin d’meyeu qu’çà
Qui seûy des oêhs du pâye ou bin d’poyett Ces çouci, ces çoula, n’a rin d’meyeu qu’çà C’qui coopte lu pus ces d’avu (...)